Everyday people: Saraounia +Abidjan – in FR only

The illustration is Saraounia Identity logo made by Ikki Studio.

Remember this Beyonce’s song: “All I need in this life of sin is me and my boyfriend”?

Well, replace *boyfriend* with *sisters*. This project was created by a deeper need for me to build an online community that reflects the bond that I already have with my sisters from the same mother. I wanted to extend this community online with other “sister” from different backgrounds, origins, ages, sexuality …Because I believe that there is nothing more powerful than sisterhood to create & elevate. Except for the love for your kid(s), I guess. 

All of this, to explain and introduce my sister’s post for Everyday people segment. Fagny already answers her Paris GQ here. Now let’s dive into Saraounia‘s tour in Abidjan called Babi for the intimates.  Saraounia is a Babi Girl, she breathes and lives the city. No wonder that thousands (almost 9000) of people follows her recommendations on Facebook about where to go and what to do in the city. So, she is pretty much an authority on the stuffs to do, right? 

check out her Saraounia Facebook Page

 

Depuis quand vis-tu à Abidjan?

Je vis à Abidjan la douce depuis 2009, avec une interruption d’un an en 2011-2012 suite aux troubles du pays.

Qu’est ce qui rend Abidjan si spéciale?

Elle a une identité urbaine très affirmée, il y a une “Abidjan way of life” qui attire les Ivoiriens mais aussi des gens du monde entier. Il y a toujours quelque chose de nouveau à Abidjan peut on lire au rond point de l’Université qui est aussi celui de l’Ecole de la Police Nationale, c’est tellement vrai, il y a de la place pour tous les profils, toutes les initiatives et toutes les envies. Une vitalité qui se ressent tant économiquement , que socialement et culturellement !  

Les pour et les contre de la vie à Abidjan?

L’ouverture de la ville permet de pouvoir s’y épanouir librement, je peux être mormon , fan de musique électronique, manger des sushis et aimer rouler en Harley et vivre agréablement avec un cercle d’amis .

Néanmoins comme beaucoup de grandes villes , elle produit des inégalités fortes qui me mettent mal à l’aise . On voit  les grandes surfaces et les boutiques chics se multiplier alors qu’ un grand nombre de personnes vivent avec le SMIC qui est de 60 000 F ( un peu moins de 100 euros)

Ton souvenir le plus mémorable d’abdijanaise? 

Pas de moment en particulier, mais une somme de petits moments constitués de rencontres , de discussions avec des chauffeurs de taxi, des commerçantes du marché, des porteurs au supermarché ou encore des vendeurs ambulants . J’aime l’humour et l’esprit de dérision même quand les situations ne sont pas réjouissantes. ( Durant la crise Ebola, personne n’a cédé à la panique , une danse a même été popularisée pour l’occasion)

Tes spots favoris : Restaurant/Brunch/Pub

C’est un plaisir coupable et hors de prix, il s’agit du brunch orgiaque du Sofitel Ivoire qui coûte quand même la bagatelle de 40 000 F ( 60 Euros) . Le cadre est superbe et c’est un ravissement des papilles .

Tes spots favoris: Vetements/Beauty shop

Assez fidèle à la boutique Mango qui est pionnière ici ( d’autres l’ont suivi depuis) mais ce que je porte est essentiellement confectionné par Julien un couturier hyper doué qui m’habille depuis… 2009 !!

Tes spots favoris: Bookshop/Museum/Music Venue:

Je refais mon stock de livres à Paris régulièrement, je reviens d’ailleurs du salon du Livre complètement ruinée. Quand j’ai des envies , je passe à la Fnac qui s’est installée à Abidjan

l’année dernière .

 

Donnes-nous 5 hotspots du moment incluant restaurants, shoppings, clubbing:

J’aime manger alors mes adresses seront des restaurants

_ la Dolce Vita , en raison de son histoire , une pizzeria qui a été reprise par les membres du personnel au départ du proprio pour l’Italie

_ le maquis 331, historique, quand j’ai envie d’un plat ivoirien fait dans les règles de l’art et d’une ambiance maquis. ( l’adresse devient un peu chère néanmoins)

_ Couleur café, euh… je suis caféinomane, de grands crus fraîchement torréfiés et une ambiance cosy et intimiste . j’adore!

_ le Bao Café, un lieu de rencontres en tout genre , incontournable à Abidjan

_ Espace créateurs Nzassa, une boutique galerie qui a un esprit unique ici. Ni clinquante ni intimidante, des objets vrais qui ont une histoire et pour toutes les bourses. On y trouve toujours son bonheur !

 

Qu’est ce que vous aimez le plus chez les Abidjanais?

Cet ’esprit décalé qui permet cet humour unique et précieux.

 

Un mot, un seul, pour décrire ta relation avec cette ville:

Dense

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s